L’approche Montessori adaptée aux personnes âgées atteintes de troubles cognitifs

Publié le 2 Mars 2013

L’approche Montessori adaptée aux personnes âgées atteintes de troubles cognitifs

L’accompagnement des personnes âgées présentant des troubles cognitifs pose de nombreuses difficultés aux professionnels ainsi qu’aux familles.

« Comment communiquer avec elle ? »

« J’appréhende le moment de la toilette car elle refuse et devient violente. »

« Je ne sais pas quoi lui proposer comme activité. »

« Elle passe ses journées à vider son placard. »

Autant de questions, de constats que les stagiaires ramènent attestant que, parfois, accompagner des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer relève du défi.

La méthode Montessori, utilisée pour favoriser l’apprentissage des enfants, est aujourd’hui adaptée et reconnue pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Maria Montesorri, médecin italien, a mis en place une pédagogie qui repose sur l’observation de chaque enfant et l’adaptation de l’éducateur et de son enseignement aux capacités de celui-ci (périodes sensibles) ainsi que sur l’importance du matériel sensoriel.

Cette pédagogie amène l’accompagnant à se décentrer de la communication verbale pour aller vers une communication non verbale, sensorielle et motrice.

Face aux troubles cognitifs des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, il faut faire appel à leurs capacités restantes à savoir la mémoire émotionnelle et la mémoire procédurale.

Cette approche amène à revoir les pratiques au quotidien, l’aménagement de l’espace et à travailler notre communication non verbale qui va permettre de sortir d’une prise en charge essentiellement médical et de soins de confort pour donner du sens à des moments de vie.

Rédigé par Martine Rabasa

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article